lundi 1 novembre 2010

Deux annexes du RPP à Ottawa

(photo: l'ex-chef de la police politique depuis 1977, président de la République et président du RPP depuis 1999 et candidat unique à sa succession pour un 3 ème mandat au mépris de la Constution posant devant les couleurs de son parti)


Non content de nous avoir dépouillé de tout (biens, dignité, patrie, etc.) le RPP en rajoute. Il va lancer ici à Ottawa, coup sur coup, l’inauguration de deux antennes, véritables postes avancés pour son hégémonie. Il va faire ça ici, à Ottawa, parmi nous, ses victimes! Je vous l'ai toujours dit: plus rien n'arrête “Mourdisso”!

RPP Mourdisso, le parti qui règne sans partage sur la destinée de notre pays sur bientôt 33 ans et qui nous a réduits à la mendicité, s’invite dans cette autre patrie que nous nous sommes faite tant bien que mal: le Canada. Il ne manquait plus que ça!

Le RPP s’invite ici pour créer non pas une mais deux antennes:
  • Une annexe du RPP,
  • Une antenne de la RTD, la “voix-de-son-maître” du dictateur Ismael O. Guelleh.

Beaucoup parmi les lecteurs seront surpris ou incrédules. Pas moi. Depuis le printemps dernier, l’est du Canada en général et, le triangle Montréal/Ottawa/Toronto en particulier, sont la cible d’un intense ballet de dignitaires de tout poil du régime de Guelleh. Son altesse Djama Haid alias Le Beauf a même été reçu (en cachette toutefois) ici à Ottawa. Le beauf?.. Eh! Oui, le Beauf! Il ne manque plus que le débarquement du Boss.

Pourquoi tant d’intérêt pour cette région doit-on se demander. La réponse est simple: Guelleh et son gang poursuivent deux objectifs:
  • Investir (blanchir) fortune mal acquise,
  • Se créer une base arrière au cas où ça tournerait au vinaigre à Djibouti car ils sont pour la plupart indésirables en Europe où on les connaît mieux.

Oui. Les hommes de Guelleh ont investi massivement dans l’immobilier, ici. Mais attention! Comme il fallait s’y attendre, il y a toujours une attrape. Ces gens qui ont perdu depuis 32 ans l’habitude de payer utilisent un truc: se limiter à payer une grosse mise de fond et laisser le contribuable canadien, le soin de payer l’hypothèque. Comment? Un vieux truc rppèen!

En créant coup sur coup ces deux antennes, ce régime et ses agents locaux présentent au grand jour son appétit sans limites et surtout son arrogance! Assez, c’est assez! Kifaaya! Qu’attendent les vrais victimes pour se manifester? Où sont les vrais djibouto-canadiens?

Eh bien, figurez-vous qu'ils vont être là. Les djibouto-canadiens ne seront pas absents. Ceux qui ne mangent pas à tous les rateliers seronts de la fête. Promis. Ils seront là, “à la belge”. Les djibouto-canadiens seront là pour manifester pacifiquement et… surtout, prendre en photo le portrait de tous ceux et celles qui, habillés de leurs plus beaux apparats, seront là pour applaudir ceux qui ont violé la constitution et ouvert la porte à la présidence à vie du dictateur Guelleh.

La grandes messe aura lieu ce samedi 6 novembre 2010 à 19h au 233 Gilmour street (Gilmour @ Elgin) à Ottawa. Le 233 Gilmour? N'est-ce pas le siège du très honorable PSAC (the Public Service Alliance of Canada). Que fait le syndicat des fonctionnaires fédéraux en compagnie du RPP? On le saura bientôt.

En attendant, que ceux et celles qui sont trompés par les agents de “Mourdisso” se désolidarisent de ce projet. Car "Mourdisso" c'est le parti de ceux et celles qui préparent la présidence à vie de Guelleh, le dictateur ex-chef de la police politique que nous avons fui!

Que les agents de “mourdisso” se le tiennent pour dit: Nous seront là.

Hassan A. Aden
hassan.aden@ncf.ca

Aucun commentaire:

Publier un commentaire