mercredi 6 mai 2009

Mail à l'ARDHD (1)

Chers compatriotes de l'ARDH,

Je suis un peu surpris par un article publié dans votre site le 9 avril, intitulé "Un dernier conseil à IOG" et signé par un dénommé Hassan aden, vivant au Canada.

Je suis surpris simplement parce que je m'appelle aussi Hassan Aden (en fait Hassan Abdi Aden) et que je vis aussi au Canada (plus précisément à Ottawa, capitale fédérale) c'est pourquoi, pour éviter tout malentendu, je demande à l'auteur de cet article, ce 'mugah' d'utiliser notre système à 3 noms (nom + celui du père + celui du grand-père).

Je demande cette clarification non pas que je suis un fervent supporteur d'IOG mais que tout simplement, il important que quand on écrit quelque chose, il faut dissiper toute confusion quant à la paternité de ses écrits. C'est une question de principe.
Ceci dit, j'appartiens à ceux pour qui l'histoire de notre pays n'a pas commencé avec l'indépendance (ou un peu avant). Je voudrais que votre site et votre organisation soient un plus inclusifs. Vivant en exil (surtout en Europe) vous devez comprendre toute l'importance de petit mot.
Quant à la substance de cet article, je le trouve trop général. Abstraction faite des personnes impliquées, le même problème se posent depuis l'indépendance (un groupe au dessous de tous, de tout, tout court). En somme, rien de nouveau. Tout est comme avant! IOG ou les autres, c'est du pareil au même.

Selon moi, ce qu'il faut changer, ça ne doit pas être un groupe parce que celui qui le remplacera fera comme lui. C'est qu'il faut changer, c'est le système qui l'a enfanté: le système afar-issa qui exclut tous les autres. Si on accepte un système comme celui-là, qui exclu d'office, les autres composantes de notre communauté, il faut accepter la suite logique: les exclusions internes!
Pour remédier à cela, avant de changer IOG, il faut changer le mentalité de la majorité de ceux se disent opposants, à qui moi, je donne un seul conseil. Il faut changer le système colonial afars et issas au pouvoir et les autres, à Loyada par le système suivant : ceux qui ont du mérite au pouvoir et les autres au travail.

Qui veut changer ça? Qui veut élever le débat et lui donner cette nouvelle dimension? Oups... Je pense que je dois me taire (et rester la cinquième roue de la carrosse).
Bien fraternellement à vous.

Hassan Abdi Aden (ex fonctionnaire de l'Éd. Nationale)

**** écrit en réaction à une publication d'autre Hassan Aden dans le site de L'ARDH en avril 2008. Voici la réponse de l'équipe responsable du site :

----------------------------------Début de la réponse ---------------------------------------
" Merci de votre message.


1°) sur plan général
Comme vous le savez, nous avons une politique très stricte dans le domaine de la protection des personnages. Par défaut et sauf si le lecteur en fait explicitement la demande, tous les contributions sont publiées de façon anonyme afin de protéger les familles au pays.

2°) En ce qui concerne l'homonymie
Nous n'avons aucun moyen de vérifier l'identité des lecteurs qui nous écrivent et nous nous refusons
de conserver des adresses ou des noms, toujours pour la sécurité. Sur deux prénoms l'homonymie est
possible, sur trois, les chances sont certainement réduites et vous avez raison sur ce point. Mais elle n'est pas impossible ...

En tout cas, on ne peut plus changer cet article. En revanche, si vous voulez faire publier une mise au point en expliquant qui vous êtes et que vous n'êtes pas l'auteur de l'article, aucun problème. Il vous suffira de nous le confirmer.

3°) Sur le fond
Nous nous attachons surtout à publier des contributions lorsqu'elles nous semblent apporter une idée intéressante (d'opposition), même si nous ne la partageons pas ou pas du tout ... Le régime censure les populations alors nous essayons de donnerla parole à chacun. Nous vous rappelons que notre équipe administre ce site dans le bénévolat le plus complet. Sauf les revues de presse, tous les articles proviennent des lecteurs et des correspondants. Plutôt que de regretter le manque de ceci ou de cela, puis-je vous encourager à écrire vos propres contributions que nous serons heureux de mettre en ligne (avec ou sans signature, selon vos souhaits) ?
Bien cordialement "
---------------------------------------------------------- Fin de la réponse ---------------------------------------------------

Aucun commentaire:

Publier un commentaire