lundi 7 janvier 2013

Zeilah: un autre lecteur réagit

Les réactions des lecteurs sont de plus en plus nombreuses. En lisant certains courriels, il semble que les esprits s'échauffent et c'est sans aucun doute ce que cherche Ismaël Omar Guelleh. Même si je suis contre la censure et pour le combat pour la dignité de mon peuple, il est également de mon devoir de citoyen responsable de prévenir contre les amalgames. Je pense que nos frères issa ne doivent pas être tenus collectivement responsables des agissements d'un dictateur mégalomane démoniaque. J'appelle donc la lectrice ou le lecteur de faire preuve discernement. Attention aux réactions épidermiques, SVP. N'oublions pas que nous sommes de frères, en définitive.

-------------------
 
Crois moi l`information est bien transmise dans le Tol, les gens(commerçant, fonctionnaires, employé, etc) ne parle que ca mais a voix basse et tu sens malheureusement la peur dans leurs propos.

Les années 90, j étais au collège 15 ans et j ai vu de mes propres yeux les rafles ciblés, les tortures des gadas, etc. Le climat de terreur qui régnait à l`époque est le même que nous vivions aujourd`hui. Je crois que le pire est a venir car une fois passé les élections  Donc, comment pourrait-on faire face? Nous comptons sur vos réactions  manifestations, conférences , sensibilisation auprès des instance onusiennes, canadiennes, etc. Parce que nos voix sont inaudibles à djibouti voir surveillées, donc vous êtes nos portes paroles, svp organisé des conférences faites exposé ces réalités de terreur sur le gadabourci à djibouti, je lance un cri d`alarme. Parlez à la voa , BBc, somali channel, etc . Par contre je me demande pourquoi les soient disant opposant ne parle pas des injustices faites à nous, je vois et je sus que clairement ces opposants ont le même agenda de ce régime tribaliste.

Aussi, Dr osman Omar rabbeh a été demis de ce poste de directeur de l`institut politique du CERD et son salaire suspendu lui qui était hospitalisé au Caire. Uniquement pour avoir participé à une conférence somalienne, lui qui a donnée son sang et énergie à cette cause.  Pire encore, le Dictateur n`a pas voulu participer de payer son frais d`hospitalisation heureusement que des amis somaliens l`ont aidé à payer ces frais me dit on mais je peux pas le confirmer. Essayes de sensibiliser aussi auprès des tes proches ou au Tol leadership concil, La liste va être longue, Idriss ali soultant, Dr Rabbeh, ..........

Cher cousin un nouveau combat est ouvert et nous ne voulons pas subir le sors des année 90. Qu`Allah préserve cette communauté et toutes autres communautés vivantes à djibouti ou ailleurs les atrocités commises par les sangunaires.

En surfant sur internet je tomber sur un site http://www.somalilandlaw.com et surtout un article sur la malgouvernance financiere, tres accablante , a lire Somaliland Budget Analysis (FY 2003) Ali Gulaid — San Jose, CA — 12 May, 2004

Je vous encourrage de continuer votre combat à la liberté, la justice, l`égalité.

merci A+

Aucun commentaire:

Publier un commentaire